Centrafrique : l’ONU rappelle que les auteurs des exactions seront poursuivis


Lecture 2 min.
Drapeau de Centrafrique
Drapeau de Centrafrique

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, Navi Pillay, a indiqué ce mercredi que les auteurs des exactions devront rendre compte de leurs crimes. Dans un communiqué de presse, elle a rappelé aux dirigeants placés en position d’autorité, qu’ils devraient répondre personnellement des « graves violations des droits de l’Homme commises du fait de leurs actions ou de leurs omissions ». Ces violations pourraient être qualifiées de crimes contre l’humanité.

Soutien Suivez-nous sur Google Actualités