Liberia : Charles Taylor pourra purger sa peine en Grande-Bretagne


Lecture 2 min.
Drapeau du Liberia
Drapeau du Liberia

L’ancien chef d’Etat libérien Charles Taylor, accusé de crimes contre l’humanité, crimes de guerres et autres violations des droits de l’Homme, pourra purger sa peine en Grande-Bretagne s’il est condamné par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL), signale la BBC. Il est pour l’instant détenu à Freetown (Sierra Leone) sous la surveillance de Casques bleus attachés au TSSL, en attendant son procès qui doit se tenir à La Haye.

Soutien Suivez-nous sur Google Actualités