Mali : prison ferme pour l’enseignant et le journaliste accusés d’« offense au chef de l’Etat »


Lecture 2 min.
Drapeau du Mali
Drapeau du Mali

La justice malienne a condamné à des peines de prison ferme, mardi, un enseignant et un journaliste jugés pour « offenses au chef de l’Etat », rapporte Le Soleil. Bassirou Kassim Minta écope de deux mois fermes pour avoir donné à ses élèves une rédaction fictive sur « La maîtresse du président », alors que Seydina Oumar Diarra, d’Info Matin, a été condamné à 13 jours d’emprisonnement pour avoir relayé l’information.

Soutien Suivez-nous sur Google Actualités